20 juin 2013

Oh my Fauve

Quand j'étais petite, mon papa me parlait avec fascination de cette oeuvre, "Fontaine", de Marcel Duchamp. Un simple urinoire renversé, objet d'art moderne largement controversé. Je ne comprenais pas, c'était juste nul. Il me disait que le génie consistait à appeller art cet objet obsène et vulgaire. De l'exposer tel quel. Maintenant je vois...

Fauve. Ils sont sauvages, ils sont crus, ils sont des poètes maudits de notre génération qui manient les mots avec virtuose et décortiquent le mal ambiant. Tout est beau dans Fauve. Juste. Sonné. Je me rappelle ce commentaire de Youtuber "c'est comme si on avait mis Damien Saëz sous anti-dépresseurs". Bien vu. 

Mais ce qui me plait avant tout, c'est que c'est obsène et vulgaire. Et pourtant, j'ai rarement entendu, lu de meilleurs bouquets de phrases, alliance parfaite de rythmes et de rimes, un si bel art. Du génie...

Ils se disent la tête dans le brouillard mais leurs mots sont clairs, choisis,

431790_10200094137702685_1260234290_narticulés. Ils disent traquer les épiphanies à l'aveugle mais leur don se démarque et leur talent ne fait aucun doute. 

Ecouter Fauve, c'est soudain voir la vie à travers un caléïdoscope, des explosions, mille couleurs et une infinité de possibilités, de chemins à tracer, en fonçant tête baissée.

 Allez, puisque vous insistez, voici quelques extraits de 4000 îles :

"Emmène moi revoir une dernière fois ces endroits qui faisaient taire le vacarme de mes idées noires (...) Emmène moi revoir juste pour un soir le vert fluo des rizières qui triomphèrent de ma colère et consolèrent mon désespoir (...) Emmène moi revoir une dernière fois ces choses qui faisaient sauter mes pensées périmées (...) Il faut vraiment qu'on reparte le plus vite possible parce que là ça devient carrément insupportable. Il faut qu'on se noie encore une fois dans les nuits fauves et les grands soirs qu'on récupère un peu d'espoir, emmène moi r'vivre juste pour un mois dans l'labyrinthe des 4000 îles près d'tous mes amis au grand coeur qui me rendaient cent fois meilleur..."

Posté par Paudecolle à 01:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Oh my Fauve

Nouveau commentaire